Le soutien… vraiment?

Je ne sais pas si cette discussion surprise entre deux collègues en salle des profs m’a permis de réfléchir encore un peu plus, et de baisser un peu plus les bras…

« Tu comptes faire quoi en soutien avec les secondes? »

« Je ne sais pas trop. Ils veulent à chaque fois qu’on prépare le prochain DS mais arrivent systématiquement sans avoir révisé chez eux avant. Ils ne jouent vraiment pas le jeu. La dernière fois j’ai refusé les révisions du coup [N.D.A. et les notes ont été catastrophiques]. Cette fois-ci je pense leur donner des exos sur le dernier chapitre qui n’est pas au programme du DS. »

« Tu as raison, ils ne prennent pas leurs responsabilités. Il faut qu’ils se mettent au travail sérieusement! »

Je n’ai pu m’empêcher d’intervenir, car je connais bien ces élèves après les avoir côtoyer 2 ans et avoir fait beaucoup de soutien et tutorat avec eux (mes collègues viennent d’arriver).

« Le problème est qu’ils ne savent pas comment apprendre et préfèrent le faire en classe avec nous plutôt que seuls chez eux, avec parfois le bazar à la maison. »

Mes collègues me regardent, entre dubitatives et furieuses : « Tu te fiches de nous!? Ils sont en seconde, on ne va pas leur tenir la main non plus. »

Je pourrais leur demander déjà comment sont-elles sûres que ces élèves savent apprendre? Car d’après leurs résultats et leur méthode de travail on ne leur a jamais expliqué. Je pourrais leur rappeler qu’ils ont bien souvent fait une école primaire dans un autre pays, ou dans la ville mais avec beaucoup d’enfants dont les parents ne parlent pas français ; que les priorités de nos collègues instits étaient l’apprentissage de la langue, pour qu’ils soient au moins compréhensibles ; puis que les collèges du coin, tous classés ZEP bataillent davantage pour faire venir et garder les élèves en classe, pour qu’ils soient un minimum attentif, pour qu’une bonne partie puisse accéder aux CAP et filières pro ; et donc que là encore je doute qu’on leur ait appris réellement les méthodes pour apprendre un cours. La majorité des élèves qui parviennent en lycée général avouent d’ailleurs n’avoir pas vraiment travaillé au collège, qu’il leur suffisait d’écouter un minimum en classe sans avoir à rouvrir les cahiers à la maison. Et ce phénomène explique l’effondrement des notes en seconde et l’incompréhension des élèves qui tentent de travailler mais ont bien souvent des méthodes peu efficaces, et se découragent finalement.

Je pourrais leur signaler que justement nous n’avons absolument pas le temps de faire de la méthodologie de base avec ces programmes intenables, et qu’il serait bon de profiter de ces heures de soutien pour le faire. Je reste persuadée que nombre d’élèves de cet établissement passant pour fainéants sont surtout découragés et en manque d’outils.

Je pourrais leur expliquer les mécanismes de l’apprentissage : que cela s’appuie sur la répétition, en variant les modalités pour activer les différentes formes de mémoires et maintenir l’attention, et que donc réviser à plusieurs est tout à fait adapté ; mais aussi qu’il est nécessaire de se tester régulièrement et de vérifier ce que l’on a compris (cf. cet article http://www.paristechreview.com/2013/11/07/apprentissage-neurosciences/) d’où l’intérêt d’avoir le professeur sous la main, qui en plus de reformuler peut corriger ou compléter au besoin ; et enfin qu’il est bien plus motivant de travailler ainsi à plusieurs, en essayant de « coller » ses camarades (tant que l’ambiance reste conviviale), ce qui rend les élèves acteurs et non simples spectateurs.

Je pourrais du coup leur conseiller de demander aux élèves de préparer des questions pour faire un jeu style cranium, en n’oubliant pas d’utiliser un maximum le tableau et les talents d’acteurs ou de mimes des élèves.

Je pourrais leur dire qu’un collègue avait commencé cela l’an dernier et avait obtenu d’excellents résultats avec plusieurs points en plus sur les devoirs préparés ainsi (et c’est d’ailleurs lui qui m’a fait réfléchir à la manière de faire du soutien).

Je pourrais leur rappeler que les élèves sont volontaires pour venir en soutien et que leur proposer une liste d’exercices ennuyeux même pour le professeur, reposant sur un cours qu’ils n’ont pas forcément encore compris et digéré, encore moins appris, et corrigés par le professeur, sans identifier les erreurs de chaque élève, risque d’altérer très rapidement leur bonne volonté et leur motivation. Pire encore, cela peut les replacer constamment en situation d’échec. Est-ce bien là l’intérêt du soutien, qui plus est en petit groupe?

Sauf que je ne suis qu’une remplaçante sans poste à l’année, une « sous-prof », et donc mes propos ont peu d’intérêt. D’ailleurs mes collègues m’ont déjà tourné le dos pour parler d’un autre sujet en s’éloignant.

Je sors de la salle des professeurs et croise les fameux élèves qui se dirigent vers leur cours de soutien. Je les entend discuter entre eux : « Faut grave qu’on revoit le chapitre 3 en soutien, j’ai rien capté et ça va être la cata au DS ».

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le soutien… vraiment? »

  1. très intéressante vos remarques sur l’apprendre à apprendre.
    dans le premier degré, nous apprenons aux élèves à apprendre en classe et à relire leur leçon chez eux. il faut s’assurer que les enfants aient compris et assimilé la leçon le jour même. Après en fonction du type de discipline, il faut faire des exercices d’entrainement.. un exercice sur le cahier du jour qui valide l’acquisition. ( formatif mais j’ai toujours trouvé que le cahier du jour avec un aspect de sanction ). néanmoinspour bien des élèves, et peu importe le pourquoi, ne peuvent relire leur leçon chez eux. ( d’où l’intérêt de la compréhension dans l’école ). de fait arrivent tout un ensemble d’élèves qui arrivent au collège sans savoir apprendre chez eux (parce qu’ils ne peuvent pas le faire ).

    Et ce phénomène ne se pose pas que dans le rep+ et rep mais partout ailleurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s