La fabrique à broyer des vocations

Mon statut de remplaçante « volante » a cet avantage qu’il me permet de rencontrer beaucoup de collègues très différents en peu de temps.

Dernièrement j’ai croisé plusieurs TZR comme moi. Enfin, depuis plus longtemps que moi. Ce sont tout de même de jeunes profs. Et cela me frappe de retrouver à chaque fois la même lassitude, la même désillusion, alors qu’ils ne devraient pas être encore usés par la profession. Je suppose qu’on les retrouve aussi chez certains jeunes collègues en poste fixe, mais pour être honnête je n’ai pas croisée de jeunes collègues en poste fixe. Lire la suite

Publicités