Il faut se battre

En juillet, suite à l’annonce de ma mutation complètement ahurissante, j’avais demandé une révision d’affectation. Je voulais faire prendre en compte ma santé, notamment les problèmes liés aux deux opérations de ma main qui reste douloureuse et nécessite encore de la rééducation. Mais du fait des congés estivaux, je n’avais pas pu joindre les médecins du rectorat et constituer un dossier médical. Ma demande de révision fut catégoriquement rejetée sans être étudiée : il avait été décidé en juin que toutes les demandes seraient rejetées dans mon département déficitaire en professeurs.

Je pensais que ce nouveau poste était à 1h30-2h de chez moi (d’après Google Maps), mais en fait il y a des bouchons monstrueux depuis 2-3 ans, et j’appris qu’il me faudrait au moins 2h30 pour rejoindre mes nouveaux établissements… Et pour ne pas échapper à la loi de Murphy, on m’avait collé un emploi du temps peu réaliste pour quelqu’un habitant loin.

Mon médecin constatant l’inadéquation entre mon poste et mon état, contacta le service médical du rectorat, enfin joignable. Le discours que mon médecin me rapporta me semble assez hallucinant, en voici quelques bribes : « il faut se battre, ne rien lâcher », « demandez encore une révision », « rarement vu autant de cas aberrant d’affectation », « cette année, c’est une catastrophe »,  » de nombreux professeurs sont dans des situations impossibles », « le service médical a alerté déjà 4 fois le rectorat, sans réponse », « ne pas se décourager, continuer les démarches », etc…

Le service médical est ce qui se rapproche le plus d’un semblant de médecine du travail (qui en fait n’existe pas dans l’Éducation Nationale). Le fait que ce service alerte sur de graves soucis et qu’il n’obtienne aucune réponse ne me semble pas franchement être de bon augure. Encore une fois les professeurs ne sont pas considérés comme des êtres humains, mais comme des dossiers, des points, des dates de naissance.

Par ailleurs, je suis encore déconcertée d’avoir entendu un personnel du rectorat me dire de ne rien lâcher, que c’est une situation inadmissible et que c’est en persévérant que l’on obtient une réponse… Je me souviens encore des fins de non recevoir et du mépris que j’obtenais systématiquement en joignant la DIRH (direction des ressources humaines) ou les différentes DIPE (division du personnel). A croire que c’est vraiment une maison de fous.

Après avoir passé tout un été à remuer ciel et terre pour ma révision sans succès, il faut donc trouver encore l’énergie de tout recommencer. Alors que l’an dernier mon handicap n’avait pas été pris en compte malgré plusieurs demandes, j’apprends qu’il faut que je réitère encore et encore mes demandes pour qu’elles soient prises en compte. Mais ce système est complètement absurde! En gros c’est à celui qui aura la plus grande gueule et le plus d’endurance…

J’imaginais que le rectorat était une « maison » civilisée, mais en fait c’est la jungle. J’en reste médusée.

Je pense fort à tous les collègues qui sont comme moi dans une situation aberrante. Je pense que vous aussi vous êtes épuisés, mais voyez-vous dans cette maison, il faut se battre.

PS : après discussion directement avec le médecin du rectorat, j’ai appris que l’an dernier mon handicap avait bien été reconnu mais que c’est la DIPE qui a choisi de ne donner aucun point et donc de ne faire aucun aménagement. Donc on peut à la fois reconnaître un problème de santé et s’en foutre royalement. Le médecin ayant appris cela a proposé de ne plus donner que des statuts « priorité absolu », le seul qui permet encore d’obtenir des points. La DIPE a un peu paniqué face à cette nouvelle.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Il faut se battre »

  1. Comme je compatis, courage pour toutes ces démarches, aberrant en effet que ce soit un tel parcours du combattant ! Surtout pour toi qui souffre d’un handicap. C’est un cas à saisir les assos, la ligue des droits de l’homme, les syndicats… Nous ne sommes que des pions, je le vois bien cette année, grosse déception ici !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s