On marche sur la tête ou la déshumanisation de l’Education Nationale

Je sais je poste des billets surtout pour râler. C’est que je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de me réjouir cette année. Et cet été est parfaitement dans la continuité de l’année avec mon affectation. Je vais encore parler uniquement de mon cas, mais sachez que beaucoup sont dans la même situation que moi, voire pire.

Cette année a donc été difficile, j’étais au milieu de la guerre entre mes 2 établissements et j’ai écopé d’un emploi du temps hallucinant, extrêmement fatiguant à tenir (notamment 7h30 de cours à tenir avec 5 groupes de secondes en mode perroquet, ou encore 30 min pour virer mes élèves de spé en TS, changer de bahut et récupérer une classe de seconde). Malgré tout je m’étais investie dans mon lycée de rattachement : j’étais de nouveau prof principal et j’avais mis en place des cours spécifiques pour préparer des concours avec les terminales. En fin d’année, mon lycée et mes collègues souhaitant que je reste (je suis TZR), nous avons construit ensemble un emploi du temps à 15h, donc fiché agrégé, et mon lycée a signalé sa volonté que je reste au rectorat. Comme nous étions tous assez confiant, je m’étais aussi engagée pour un projet innovant dans le lycée. La conseillère du rectorat concernant ce projet avait accueilli avec enthousiasme mes idées.

Mais hier j’ai appris que je n’étais pas affectée à mon lycée de rattachement (à 70 km de chez moi). Je suis nommée en partage sur un lycée et un collège, à plus de 120 km de chez moi, dans un établissement notamment connu pour la faible considération qu’il porte à  son personnel… Et je suis nommée sur 17h30, donc avec 2h30 d’HSA, alors qu’on ne peut m’en imposer qu’une. Le poste que nous avions construit pour moi a été donné à une certifiée, qui se retrouve donc en sous-service (c’est à dire payée comme pour 18h, mais en réalisant que 15). Les HSA d’agrégé coûtent cher au rectorat, ce fonctionnement avec une agrégée en HSA et une certifiée en sous-service est donc absurde. En fait, nous avons toutes les deux échangés nos postes, sauf que elle ne vit qu’à 60 km des 2 établissement où je suis nommée et non plus de 120 km comme moi.

J’ai voulu savoir pourquoi je n’avais pas eu « mon » poste alors que mon lycée de rattachement m’avait clairement réclamée. L’autre personne avait en fait le même nombre de point que moi pour l’affectation, mais elle est plus âgée que moi. Ma date de naissance m’a déjà empêchée d’obtenir un avancement au Grand Choix, j’ai du passer à l’ancienneté alors que j’avais le bon nombre de point.  Ce moment où je comprends que la date de naissance vaut plus que l’investissement personnel, les compétences, l’innovation et la volonté des établissements est extrêmement douloureux, insupportable, irréalisable. Comment peut-on faire cela?

Je savais que notre vie, notre santé, notre moral, notre famille ne comptent pas à l’Education Nationale. Déjà l’an dernier j’avais obtenu le titre de mutation avec handicap, mais pas les 1000 points qui allaient avec, donc je n’avais pas eu de d’affectation appropriée à mon handicap, ni d’aménagement de poste vu la guerre entre les deux établissements. Résultat : je n’ai pas pu faire ma rééducation correctement et je garderai  mon handicap à vie. J’ai donc déjà sacrifié une partie de ma santé pour mon travail, mais ce n’est pas suffisant.

Je pensais naïvement que les besoins des établissements étaient eux pris en compte lors d’une mutation. Mais l’an dernier on m’avait affectée sur un poste à 18h, le rectorat n’avait pas noté que j’étais agrégée. Mon second établissement avait donc du trouver de toute urgence un contractuel pour les 3h qui lui manquait, et me l’a bien fait payé au passage, alors que je n’y étais pour rien. Cette année rebelote, je suis affectée sur bien plus que mon service normal, un des établissements devra donc chercher un contractuel en début d’année, dans la panique générale de septembre.

Donc le rectorat se fiche des demandes de son personnel et de ses établissements. On marche sur la tête. Je n’arrive pas à comprendre. Je n’ai plus envie de comprendre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s