Ma première heure de cours

Souvenir, souvenir…

Ça date un peu, enfin pas 15 ans non plus. Ma première heure de cours, ce cauchemar qui m’a hanté des jours durant avant la rentrée…

Je n’étais pas vraiment dans de supers conditions : j’ai passé et obtenu l’agreg du premier coup, en le préparant à l’ENS donc sans aucune préparation au CAPES (que je n’ai même pas passé d’ailleurs). Or l’agreg sélectionne sur les connaissances (et le fait de savoir les exposer correctement à des gens qui connaissent déjà) et absolument pas sur une capacité à construire, exposer un COURS. Donc je n’y connaissais rien en préparation de cours, premier point légèrement gênant.

Deuxième point légèrement gênant, je ne me souvenais plus de mes premières heures de cours au lycée (ou collège) donc impossible de m’en inspirer.

Enfin après avoir eu mon super concours (qui en fait n’est que le début du parcours du combattant et pas la fin comme je l’ai naïvement cru), j’ai décidé de poursuivre mes études en M2. Donc coupé du monde de l’éducation durant un an.

Bref ma première rentrée, je ne la sentais pas trop.

La veille de la pré-rentrée (ou deux jours avant, j’ai un doute), premier jour à l’IUFM. Notre formatrice dans sa grande bonté nous donne des astuces pour meubler notre première heure de cours dans l’urgence (merci merci merci merci). Je prends note.

Lors de la pré-rentrée, je file repérer ma classe, je regarde le matériel dont j’aurai besoin pour mon premier TP (qui n’est pas mon premier cours, mais le suivant). Mon aide labo m’explique de tout réserver pour être sûr qu’on m’amène le matériel et que ça ne parte pas ailleurs. Je rencontre tout le monde (bonjour bonjour). Je rentre chez moi et prépare mon TP.

Premier jour de cours, première heure (juste une heure dieu merci) avec une classe de 1ES. J’applique les conseils de ma formatrice : appel, fiche de renseignement, présentation du programme, présentation de l’épreuve au bac, petit brainstorming sur les notions dont on aura besoin dans le premier chapitre…ouf ça tient une heure, parfait. Merci à tous, au revoir.

Puis premier TP le lendemain. La veille ce n’était qu’une présentation, je n’ai pas considéré ça comme une heure de cours. Mais là j’avais 1h30 à tenir, pas d’épreuve de bac à présenter, donc il allait falloir faire un vrai cours! Heureusement j’avais tout préparé. Le cours débute à 8h30, je suis dans le bahut à 8h pile. Je passe en salle des profs méga stressée. Je monte à ma salle, je rentre pour préparer mes affaires, et là je vois que le vidéoprojecteur que j’ai réservé n’est pas là, ni les planches documentaires elles aussi réservée….Erkkkk ! Arrêt cardiaque… Je me ressaisis, je fonce au labo pour demander c’est quoi ce b*****. L’aide labo m’explique tout gêné que mon collègue a commencé son cours à 8h et a tout embarqué… QUOI?!?! Nan mais l’est pas sensé m’aider lui et non creuser ma tombe direct?!? Bon pour le videoproj j’ai prévu des transparents en secours (mode méga poisse des fois que l’ampoule lâche), mais les planches c’est indispensable pour la séance que j’ai préparé.

Furieuse je vais taper à sa porte, en plein cours, pour demander mes planches documentaires. Là il me répond sur un ton mielleux, genre mais y’a aucun soucis pourquoi tu te stresses cocotte:  » je les prends juste pour une heure de cours, donc j’aurai fini à 9h, tu viendras les reprendre à ce moment ^v^ ».

Nan mais c’est quoi ce bin’s?!? Il est fou lui, j’vais pas laisser ma classe pour traverser tout le couloir et venir chercher le matériel que j’avais réservé!!! Comme il a déjà fermé la porte genre « casse-toi c’est bon », je retourne au labo pour demander à mon super aide labo qu’il aille me chercher les planches à 9h et me les apporte.

Je retourne à ma salle, plus que 5 min avant que les élèves arrivent. Oh mon dieu je veux mourrir… état de panique total… Pffffffff je souffle un coup, j’accroche un sourire serein à mon visage et j’ouvre ma porte en attendant que tous les élèves arrivent petit à petit. Puis je commence comme prévu : début des présentations, fiche de renseignement, programme, intro du thème et du premier chapitre… Je traîne un peu en longueur car les planches n’arrivent toujours pas. Je me bats aussi avec le rétroprojecteur qui flanche la moitié du temps (mais au moins je gagne du temps). Et là oufff mon aide labo arrive comme un sauveur. Une lueur en moi se rallume, je peux enfin poursuivre mon cours un peu plus sereinement. Non en fait limite je pète le feu tellement je suis soulagée de pouvoir finir presque comme prévu. Les élèves ne me regardent pas d’un air chelou, apparemment je donne le change. Ils font ce que je leur demande o_O. La séance se finit super bien, les élèves repartent avec le sourire, en bavardant, comme si c’était une séance normale. Moi je m’effondre derrière mon bureau, épuisée de stress mais contente d’avoir survécu. J’ai 10 min de pause pour me reprendre avant que le second groupe arrive. Mais c’est bon j’ai fait le plus dur, ça va rouler…

Maintenant avec le recul, je me dis que clairement mon collègue était un e******* de m’avoir fait ce coup là, par contre depuis je peux arriver en classe sans montre, sans clé USB, sans cours, sans videoproj, sans tableau (!) ou quoi que ce soit, aucun problème, je gèèèèèèèèèèèère! Enfin plus ou moins ;o)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s