Vivre un remplacement côté prof

J’entends parfois des parents, ou des élèves se plaindre d’un remplacement qui ne se passe pas très bien, ou pas du tout. J’aimerai alors vous faire partager l’immense joie de vivre un remplacement lorsque l’on est le prof remplaçant!
Alors première super chose trop cool qui fait plaisir : l’effet de surprise!! Et oui le rectorat ne prévient jamais les remplaçants à l’avance (ce ne serait pas drôle). Même s’il est au courant qu’untel va partir dans 3 semaines/1 mois/6 mois et bien il ne préviendra le remplaçant que 2 ou 3 jours avant grand maximum! Cela donne des situations telles que:

« – Bonjour c’est le rectorat.

– Oui (moi sans remplacement depuis 3 mois, en train de faire les courses un jeudi vers 16h30).

– Je vous appelle pour vous signalez que vous devez faire un remplacement dans le collège Pas connu du Trou perdu.

– Hmmm oui à partir de quand?

– Demain matin (avec un calme olympien).

– Euh c’est à plus de 200 km et là nous sommes en fin d’après-midi!

– Oui nous le savons. Merci de contacter l’établissement au plus vite, bonne fin de journée. »

Ce qui me laissa bien sûr dans un état de panique et de désespoir total…

J’appris par la suite que les syndicats avaient « négocier » un délai de 48h concernant la prise en charge des classes par un remplaçant. Ce délai est absolument nécessaire pour récupérer les listes d’élèves (histoire de faire l’appel car si un élève manque et que nous ne l’avons pas signalé, nous sommes quoi qu’il arrive responsables), les bouquins, le cahier de texte des classes pour savoir où en est le professeur, les coordonnées du professeur remplacé lorsqu’il est possible de le joindre pour être briefé au moins rapidement, les clés (trèèèèèèèèès important les clés, sauf que souvent y’en a plus pour les remplaçants 😥 ) et le code ou la carte de photocopie. Et puis bien sûr si nous n’avons jamais eu les niveaux que l’on nous confie et que le professeur remplacé ne nous donne rien, il faut préparer les cours!! Donc finalement 48h c’est très très très juste, surtout lorsque l’on se retrouve avec deux TP de TS et 2h de cours de TS spé à préparer en 48h (en plus des trucs à récupérer super loin de chez soi) et que l’on a jamais eu de TS de sa vie! Je rappelle que bien souvent les TZR sont de jeunes professeurs, donc avec peu d’expériences et avec peu de cours prêts.

Cependant beaucoup de chefs d’établissement essaient de passer outre ce délai, car ils n’aiment pas avoir des élèves sans professeur (ce qui peut se comprendre oui, mais faut aussi penser à nous des fois). C’est ainsi que pour le second remplacement que j’ai fait dans un même lycée, le proviseur adjoint (que je connaissais donc un peu) m’appelle un mardi après-midi:

« – Bonjour Mademoiselle, le rectorat vous a-t-il prévenu pour le remplacement?

– Euh celui que j’ai effectué il y a un mois?

– Non celui qui commence demain.

– Ah bin non (les établissements sont souvent plus rapides que le rectorat). Alors dites-moi, c’est pour quoi cette fois?

– Prendre la classe de Mme XX, donc demain vous avez 4h de TP de seconde, je pense que ça devrait aller pour vous vu que vous connaissez l’établissement (avec un ton mielleux bien sûr). Je vous donnerai le reste de l’emploi du temps demain.

– Ahahahaha quel farceur vous faîtes (là je connaissais l’histoire du délai de 48h). Donc je passe demain prendre les listes des classes, les clés et les coordonnées de Mme XX. Comme ça jeudi j’aurai tout ce qu’il faut pour prendre en charge les classes (moi aussi avec un ton mielleux).

– Hmmm oui très bien. A demain alors. »

Ce proviseur adjoint était bien sympathique tout de même, et ne s’est pas énervé du tout. Mais une collègue m’a un jour raconté l’histoire de sa fille qui s’était faite descendre par une proviseur. Celle-ci l’avait incendié au téléphone pour ne pas être venu tel jour effectuer son remplacement. La prof avait répondu qu’elle n’était pas au courant, que ni le rectorat, ni l’établissement ne l’avait contactée (ce qui arrive malheureusement). Mais furieuse, la proviseur n’avait rien lâché et lui avait promis un blâme…

Après il y a tout l’aspect relationnel avec les élèves lorsqu’on est « que » remplaçant. Personnellement je les trouve légèrement plus taquins que lorsqu’ils vous testent en début d’année et savent qu’ils vous auront toute l’année. Là ils pensent parfois pouvoir vous faire les pires crasses puisque dans 2 semaines vous aurez disparu. Avec un peu d’expérience cette situation se gère sans problème, mais lorsque l’on est en plus jeune professeur ce n’est tout de même pas évident.

A contrario il y a les classes terrorisées ou exaspérées par leur professeur habituel, qui voient en vous un sauveur. Là c’est beaucoup plus agréable.

Cependant si un remplacement se passe mal dans un établissement, le seul avantage d’être TZR c’est qu’on ne reste pas toute l’année!

Publicités

2 réflexions au sujet de « Vivre un remplacement côté prof »

  1. Voilà un article très instructif ! Il devrait être fourni avec les bulletins d’adhésion aux fédérations de parents d’élèves distribués à la rentrée pour expliquer aux parents le ressenti des profs et comment fonctionne le système.

    En parlant des élèves pénibles, parce que tu n’es « que » ( à leurs yeux ) remplaçante, comment tu « gères » ça ? La plupart des remplaçants qui sont passés dans mon collège on subit des cours très (trop !) mouvementés et des élèves infectes !

    • Je me mets en mode dragon (hmmm faut que j’écrive un billet là dessus aussi) dès le départ. Et même si je ne vois les élèves qu’une seule fois je n’hésite pas à coller. En général une fois que le premier rigolo s’est fait sanctionner, ils ne me testent plus et je peux reprendre un cours plus zen (c’est très zen et bon enfant mes cours d’habitude).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s