Le bonheur d’être TZR

Alors TZR mais qu’est-ce donc?

Et bien Titulaire en Zone de Remplacement….

Mais encore?

Il s’agit d’un enseignant titulaire (donc ayant réussi le CAPES ou l’agrégation), mais qui n’a pas de poste fixe. Il doit se contenter des « restes »: dans le meilleur des cas il comble les trous une fois que les mutations sont terminées et qu’il manque des profs dans certains établissements; sinon il remplace ses collègues lorsqu’ils sont absents plus de 2 semaines (oui parce que moins on s’en fout on remplace pas).

Normalement le TZR effectue sa mission dans sa « Zone de Remplacement », qui peut aller de quelques communes à la moitié d’un département même très grand… Sauf que comme cela ne suffisait pas toujours à combler tous les trous, l’éducation nationale a eu la merveilleuse idée d’imposer aussi des remplacements en dehors de cette zone, dans les parties limitrophes. Et oui faire 100 km pour un remplacement ce n’était pas assez, avec ce système on peut facilement aller chercher les 200-300km! Bref pour être un bon TZR il faut aimer faire beaucoup, beaucoup de route.

Le TZR n’est pas le seul élément utilisable pour un remplacement. L’éducation nationale utilise aussi des vacataires ayant au moins un niveau bac+2 (si mes souvenirs sont bons) mais parfois aucune expérience dans l’éducation, et ce pour les mêmes remplacements lorsque tous les TZR sont occupés. Les collègues enseignants et les parents n’ont aucun moyen de savoir alors si le remplaçant est TZR ou vacataire  si ce n’est en demandant directement. Je pense que ce constat explique généralement que les collègues me regardent un peu de travers lorsque je débarque dans un nouvel établissement et me prennent parfois pour une demeurée incompétente qui pourraient flinguer leurs classes,  jusqu’à ce qu’ils apprennent finalement un peu gênés que je suis en fait agrégée. Même problème avec les parents… Un bon TZR ne doit donc pas s’attendre à être accueilli à bras ouverts et à être considéré comme un collègue lambda par tous les enseignants de l’établissement où il effectue son remplacement, ni comme un prof lambda par tous les parents.

Sinon il ne faut jamais oublier lorsque nous sommes remplaçants, nous n’existons pas vraiment:

– au niveau de l’établissement, donc s’il y a des infos (genre sortie au ciné tel jour, réunion d’info tel autre jour, ou quoi que ce soit d’autre) nous ne les avons jamais, à moins qu’un collègue prenne pitié de nous et nous les relaient.

– au niveau des inspecteurs, ce qui n’est parfois pas plus mal si l’on souhaite échapper à une inspection, mais nous empêche d’avoir les informations académiques voire nationales concernant notre discipline et généralement relayées par les inspecteurs.

Les remplacements peuvent parfois se succéder dans des régions très éloignées, avec des niveaux très différents ou des établissements très différents. Un bon TZR doit donc s’adapter très rapidement.

Avant seuls les jeunes professeurs restaient quelques années TZR, ensuite ils réussissaient à obtenir un poste fixe. Depuis 2 ans je croise des collègues qui sont TZR depuis 8 à 10 ans o_O (ce qui ne me rassure pas beaucoup). Pour le moment mes années en tant que TZR se sont plutôt bien passées, en tout cas bien mieux que pour d’autres moins chanceux. Je dois bien reconnaître qu’elles m’ont permis de gagner assez vite pas mal d’expérience dans des contextes variés. Cependant je reste persuadée que ce ne devraient pas être aux jeunes profs de faire les remplacements quand ils ne maitrisent aucun ou peu de programmes (même problème que d’envoyer les jeunes profs en ZEP), et j’espère bientôt pouvoir obtenir enfin le saint graal: un poste fixe!

Et aujourd’hui, nous sommes le 16 août, or je ne sais toujours pas dans quel établissement je ferai ma rentrée le 3 septembre…

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le bonheur d’être TZR »

  1. Bien résumé !
    Parfois les élèves st plus accueillants que les collègues (qui ne savent pas ce quest un TZR).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s